Votre livre de recettes

à partir de 14,95€ seulement

Voir l'offre
Conseils pour une dégustation de vin

Conseils pour une dégustation de vin

Pour le néophyte, une dégustation de vin peut avoir une image très solennelle, voire celle d'un exercice réservé aux initiés. Paralysé par la peur de mal faire, il risque de passer à côté de sa dégustation et du plaisir de celle-ci. Car c'est avant tout de cela qu'il s'agit, et tout un chacun est capable de déguster, avec ses propres références et connaissances. Pour rassurer les débutants, voici quand même quelques règles pour vous mettre sur de bons rails, par Ochato.com.

PEUT-ON S'ENTRAÎNER À LA DÉGUSTATION ?

Tout à fait, et ce sans avoir besoin de prendre des cours! Une dégustation passe par l'œil, le nez et la bouche. Nous sommes donc tous équipés pour déguster, si ce n'est qu'à force de manger sans faire attention aux aliments, nos sens ont tendance à s'émousser. Un travail simple et efficace sera donc de "muscler" nos sens, et de se constituer une palette de goûts et de senteurs auxquelles se référer. Pour cela, rien de plus facile: gouttez, sentez tout ce qui vous passe sous la main! Les épices dans votre cuisine, les galets chauds en bord de mer, les baies dans la campagne, le cuir de votre portefeuille...Réveillez vos sens! A terme, votre mémoire enregistrera ces arômes, que vous serez à même de retrouver dans un vin.

 

QUELS VERRES DOIT-ON UTILISER POUR UNE DÉGUSTATION ? 

On utilise en général des verres INAO, dont la forme permet d'apprécier pleinement le nez du vin (n’hésitez pas à plonger le nez dans le verre!) et que l'on peut tenir par le pied, qui est assez large (ce qui permet de ne pas "chauffer" le vin). De cette façon, on peut également faire tourner le vin dans le verre, afin de l'aérer plus rapidement.

Les spécialistes se procureront la gamme de verres "impitoyables", spécialement étudiés pour la dégustation: quatre verres; un pour les rosés et les vins rouges jeunes, un pour les vieux vins rouges, un pour les vins blancs, un pour les vins effervescents.

Les verres doivent toujours être impeccablement propres, sans traces d'odeurs ou de détergents qui fausseraient aussi bien le goût que l'odorat et la vue.

   

QUEL CADRE POUR UNE DÉGUSTATION ?

Choisissez une pièce claire, si possible éclairée par la lumière du jour, qui est la plus fiable. Si la dégustation a lieu en soirée, optez pour un éclairage se rapprochant le plus possible de la lumière du jour, et quoi qu'il en soit, plutôt blanche que jaune. Toujours afin d'éviter de fausser les sens, recouvrez la table d'une nappe blanche.

La pièce doit être bien aérée, et ne pas être encombrée d'odeurs parasites. Ainsi, il sera bien sûr expressément interdit de fumer! De même, les participants prendront soin de ne pas trop se parfumer.

FAUT-IL PRÉVOIR À MANGER POUR UNE DÉGUSTATION ?

Vous pouvez prévoir quelques petits morceaux de pain, du fromage ou un peu de charcuterie. Mais n'oubliez pas qu'il s'agit d'une dégustation, et non d'un buffet! Surtout, choisissez des amuse-bouches dont le goût ne soit pas trop prononcé, ce qui pourrait finir par fausser la dégustation des vins.

Pensez aussi à vous munir de quelques bouteilles d'eau minérale, les dégustateurs pouvant souhaiter se "rincer" la bouche entre deux vins.

QUEL ORDRE DÉGUSTER LE VIN ?

Ne sélectionnez pas plus de 5 ou 6 vins. Au delà, l'attention des participants faiblit et les sens sont émoussés. On commence en général par les vins les plus jeunes, pour finir par les plus vieux.

Les œnologues recommandent l'ordre suivant:

-vins effervescents

-vins blancs vifs et légers, rosés

-vins rouges jeunes

-vins blancs puissants ou moelleux

-vins rouges puissants

 

FAUT-IL RECRACHER LE VIN ?

Lors d'une dégustation, vous trouvez un "crachoir" (en général un seau à glace) dans lequel les habitués recrachent le vin dégusté d'un jet puissant, précis et élégant (il existe même des concours!). Au premier abord, cela pourra refroidir le novice. Il y a tout d'abord l'angoisse de rater le seau (mais pas sa chemise). Il y a aussi le fait que cracher ainsi peut paraître contraire aux règles de bienséance. Il y a également le fait que, tout simplement, on pense que pour profiter du vin, il faut l'avaler!

C'est avec la bouche, la langue, le palais, que l'on déguste. Avaler le vin n'est donc pas une nécessité. Surtout, si vous avalez chaque vin, les effets de l'alcool altéreront rapidement votre jugement, et vous commencerez à raconter des choses que vous regretterez avoir dites le lendemain. Recracher est donc une pratique habituelle qui ne choquera personne! Enfin, ne vous inquiétez pas, même les plus expérimentés peuvent rater. Si vous n'êtes pas sûr de vous, ne tentez simplement pas le diable avec des jets longue distance.

 

Article réalisé en partenariat avec Ochato.com

 

Recettes associées

Steak au poivre vert

Aimez cette recette !

(0)

Le steak tartare

Aimez cette recette !

(0)

Boulettes boeuf-chorizo

Par carouf

Aimez cette recette !

(0)